BLOG-INFO

ACTIVITÉ DE LANCEMENT

De gauche à droite : Johnny JEULIN vice-président, Stéphanie MARTIN secrétaire générale, Bernard Fournier Vice-président (résident en Guadeloupe), Gérard CHARPENTIER Président

SUIVEZ-NOUS SUR NOTRE PAGE FACEBOOK « MARQUIS DE LAFAYETTE – LIEUX DE MÉMOIRES  / MEMORY SPACES » 

 https://www.facebook.com/Marquis-de-Lafayette-lieux-de-m%C3%A9moire-memory-spaces-100388512266221

*REJOIGNEZ NOTRE GROUPE PRIVÉ FACEBOOK « LAFAYETTE HÉROS DES DEUX MONDES -HERO OF TWO WORLD »

« https://www.facebook.com/groups/307232659692242/?ref=bookmarks

*LAISSEZ-NOUS UN MESSAGE  EN ALLANT SUR LA PAGE CONTACT »

https://ordrelafayetteinternational.wordpress.com/contact/

VŒUX-GREETINGS 2020-2021 – ORDRE LAFAYETTE ORDER

From / de Gérard CHARPENTIER PhD – Grand cross, Commander, President / Grand-croix, Commandeur, Président,

and Members of Boards of Directors / et les membres des conseils d’administration

Ordre Lafayette USA / Ordre Lafayette Canada / Ordre Lafayette International

Ordre Lafayette – USA – Réseau America Network (home.blog)

Ordre Lafayette – Canada – Réseau America Network (home.blog)

Ordre lafayette international – organisation réseau monde (wordpress.com)

Marquis de La Fayette – Memory Spaces – Lieux de mémoire Marquis de La Fayette (home.blog)

Ordre lafayette order-Lieux de mémoire Lafayette / Lafayette memory spaces | Facebook

Mission de l’ordre Lafayette aux États-Unis

En dehors de la mission générale définie dans les statuts de l’association, l’Ordre Lafayette USA, http://www.ordrelafayette-usa.org s’est fixé comme objectif propre de promouvoir non seulement les « Lieux de mémoire Lafayette » aux États-Unis http://www.marquisdelafayette-memoryspaces.org, mais aussi par la même occasion donner à la France la place souvent oubliée par les « américains » qui devrait lui revenir dans l’histoire des États-Unis d’Amérique qui n’auraient certainement jamais vu le jour si Lafayette n’avait pas réussi à convaincre Louis XVI et son gouvernement de signer avec les « Insurgés » des 13 colonies anglaises d’Amérique un « Traité d’Alliance », le seul que les Insurgés aient pu signer avec une monarchie capable de combattre à égalité la marine et l’armée britannique.